Harold Noben : l’accomplissement

Forme légère, contenu intense : son premier opéra confirme l’immense talent du compositeur.

Harold Noben : l’accomplissement
©D.R.
Martine D. Mergeay
La Monnaie était comble (dans le respect des mesures covidiennes) ce dimanche après-midi pour découvrir À l’extrême bord du monde, premier opéra du compositeur liégeois Harold Noben. L’auteur - qui écrivit lui-même le texte qui servit de base au livret de Jacques De Decker -, s’y inspire du double suicide de Stefan Zweig et de son épouse...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité