Klarafestival 2021: tout n'est pas encore perdu

Cette année, le Klarafestival sera très différent des précédentes éditions. La raison ? La pandémie qui sévit actuellement dans le monde.

Klarafestival 2021: tout n'est pas encore perdu
©LLB
Klarafestival

Les défis et les changements auxquels nous faisons face aujourd’hui nous ont amenés à penser et à agir autrement, alors que l’accélération de la transformation numérique est en train de redéfinir le fonctionnement des secteurs, celui de l’art et de la culture ne faisant pas exception. Le Klarafestival a donc dû lui aussi s’adapter à ce nouveau contexte et il sera donc intégralement proposé en mode numérique cette année, du 13 au 22 mars, autour du thème Es ist noch nicht alles verloren (« Tout n’est pas encore perdu »).

Pas moins de 12 projets audiovisuels vous attendent ainsi sur le site web qui a fait peau neuve. Comme de coutume, vous pourrez également suivre ces spectacles sur Klara, tant à la radio que via l’application Klara ou sur le site web. Les représentations seront diffusées sur VRT NU et via Proximus Pickx. De plus, du 25 au 28 mars, neuf spectacles seront à l’affiche du programme de la nouvelle chaîne culturelle éphémère Podium 19.

Alors que les consommateurs jouent un rôle de plus en plus central au sein de notre société, le Klarafestival misera intégralement sur l’innovation numérique – sans laquelle cette édition ne pourrait avoir lieu – pour explorer des œuvres méconnues, de nouvelles créations et des symbioses entre son et image. Ce festival met à l’honneur les talents belges mais s’ouvre également à des invités du monde entier. Voici quelques grands moments et grands noms de cette édition.

Le Klarafestival 2021 se réjouit de la présence de l’orchestre baroque belge B’Rock, qui donnera le coup d’envoi de cette édition numérique le 13 mars à 20 heures, avec la soprano Ilse Eerens et Muziektheater Transparant, sur une musique de Georg Friedrich Händel et de Wim Henderickx.

STEGREIF.orchester est l’Invité international de cette édition. Ce jeune orchestre d’improvisation berlinois, dirigé par Juri De Marco, n’a pas son pareil pour saisir magistralement l’air du temps. En direct depuis Berlin, le dimanche 14 mars !

Le 17 mars à 20 heures, l’ensemble bruxellois Het Collectief interprétera Das Lied Von der Erde de Mahler, réarrangé par Reinbert de Leeuw.

« La beauté mélancolique de la musique de Mahler se savourait jusque dans les détails les plus infimes. »

C’est sur cette phrase que s’ouvre une critique de l’arrangement raffiné de Das Lied von der Erde signé par Reinbert de Leeuw. Dans sa version pour petit orchestre de chambre, ce superbe cycle de lieder de Mahler gagne en intimité et en éloquence. Un trio gagnant avec Het Collectief et Yves Saelens et Lucile Richardot pour la partie chantée.

Le 20 mars à 20 heures, Sonico et Gwen Cresens célèbrent le centenaire de la naissance de Piazzolla, maître incontesté du tango, avec « Happy Birthday Piazzolla ». Le quintette belge SONICO et le compositeur et accordéoniste Gwen Cresens rendent hommage à l’Argentin qui a révolutionné le tango traditionnel. Libertango, Oblivión et Adiós Nonino, autant de morceaux intemporels mêlant au tango des éléments de musique classique et de jazz.

Découvrez ici le programme complet du Klarafestival 2021.