Yseult, corps accord

La chanteuse, qui vit à Bruxelles, a plaqué sa maison de disques pour se lancer en indépendante, décrochant le titre de révélation féminine aux Victoires de la musique.

Yseult
©BELGAIMAGE
Camille Paix, pour Libération
Yseult était debout au centre de la scène, les yeux mouillés et balbutiant d’émotion. Le contrechamp : des corps si proches, des cris et des rires, des trépignements, un public quoi. Pointe de jalousie, nous qui aurions donné notre royaume (un joli deux-pièces, bien qu’un peu humide) pour un concert. Ce jour-là, aux Victoires de la musique, Yseult...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet