Concours Reine Elisabeth: un jury de stars

Le Concours Reine Elisabeth comptera des beaux noms parmi son jury.

Selon la tradition, le jury du Concours comprend 12 membres, tous éminents pianistes, rassemblés sous la présidence de Gille Ledure, musicologue, directeur général et artistique de Flagey.

On notera la présence exceptionnelle de musiciens dont la carrière, en d’autres temps, les aurait sans doute éloignés d’un concours aussi long et chronophage que le Reine Elisabeth : c’est que le Covid-19 s’est hélas chargé d’alléger leur calendrier de concerts. Au terme du Concours, certains, et non des moindres, auront ainsi assisté à toutes les épreuves (préliminaire, 1re épreuve, 2e épreuve, finale).

Mentionnons, par ordre alphabétique, le Français Jean-Philippe Collard [P, I, II, F], l’Argentin Nelson Goerner [F], le Finno-Allemand Ralf Gothóni [I, II, F], le Français François-Frédéric Guy [P, I, II, F], le Coréen Daejin Kim [P], la Japonaise Momo Kodama [P, I, II, F], le Britannique Paul Lewis [F], le Belgo-Serbe Aleksandar Madžar [P, I, II, F], le Belge Jean-Claude Vanden Eynden [I, II, F], la Georgienne Elisso Virsaladze [P, I, II, F], le Russe Alexei Volodin [I, II, F], l’Israélien Shai Wosner [I, II, F].

Outre des légendes de la pédagogie comme Ralf Gothóni, Daejin Kim ou Elisso Virsaladze, on notera la présence d’anciens lauréats, dont, bien sûr, Jean-Claude Vanden Eynden, 3e prix en 1964, et Shai Wosner, 4e prix en 1999, qu’on n’avait plus revu à Bruxelles depuis lors, et d’un international devenu proche, Alexandar Madjar, professeur au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles et à la Hochschule für Musik und Theater de Hambourg.

Sur le même sujet