Le Concours Reine Élisabeth au temps de la pandémie

Premier bilan du Concours Reine Élisabeth après le premier tour. Un niveau très élevé, un accès médiatique exceptionnel, des choix impossibles.

Le Concours Reine Élisabeth au temps de la pandémie
Martine D. Mergeay
Même s’il ne s’est présenté que 58 candidats et candidates cette année - alors qu’une session habituelle en voit parfois 20 de plus au premier tour -, le passage à seulement 12 demi-finalistes aura fait très mal. Est-ce d’avoir pu les suivre à l’écran et donc d’avoir distingué ce qui ne l’est jamais à ce stade, même pas dans la salle, les mains vues de près, ou de haut, et ces expressions de visage qui en disent si long sur le monde intérieur des musiciens ? Ou la gravité particulière de la situation, le vide du Studio 4, l’empathie des membres...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet