Au bout du suspense… l’Italie remporte l'Eurovision 2021 !

Elle a massivement bénéficié du vote du public qui, en revanche, a pénalisé Hooverphonic.

Avec plus de 300 points reçus du public, l’Italie a remporté son troisième concours Eurovision. Le groupe Maneskin, avec sa chanson "Zitti E Buoni", s’est imposé au bout d’un insoutenable suspense. Leur hard rock très fédérateur a soulevé l’enthousiasme. Les bookmakers ont eu le nez fin.

Pourtant, durant tout le vote du jury professionnel, ce sont la Suisse, la France et Malte qui ont fait la course en tête. Gjon’s Tears et Barbara Pravi y ont cru jusqu’au bout mais terminent respectivement troisième et deuxième. Marie Myriam n’a donc pas encore trouvé son successeur pour la France depuis 1977.

Et Charlotte Forêt, alias Charles, n’a pas trouvé le succès. La Belge est la coauteur du titre défendu par Hooverphonic et figurait dans les chœurs pour la Suisse.

Hooverphonic est pénalisé par le public avec 3 maigres petits points alors que les professionnels leur en avaient accordé 71. Il faut avouer que la prestation du groupe en finale n’était pas à la hauteur de ce qu’elle avait été en demi-finale. Moins habitée. Moins bien mise en valeur sur le plan vidéo avec une ambiance moins sombre et feutrée. À la clé, une 19e place. Dommage.

Une terrible désillusion aussi pour le Royaume-Uni représenté par James Newman. Il a terminé avec une roue de vélo. Zéro points de la part du jury de professionnels. Et zéro point de la part du public. Qui a aussi sanctionné l’Allemagne, l’Espagne et les Pays-Bas d’une absence de points !

Un show fantastique

Il n’y a pas à dire, les Pays-Bas ont mis les petits plats dans les grands pour cette 65e édition du concours. L’ensemble de la soirée était réglé comme du papier à musique et de très haute facture. Spectaculaire à souhait, à classer parmi les meilleures éditions. Une parade des candidats en ouverture sur "Venus" de Shoking Blue, auteur de ce tube popularisé plus tard par Bananarama. Et du grand spectacle aussi pendant le vote du public avec DJ, grand orchestre de sortie, une scénographie à couper le souffle et… la participation de Sandra Kim.

Pour cette édition anniversaire, et pour saluer le retour de l’Eurovision après l’annulation de l’édition 2020 en raison du coronavirus, les organisateurs avaient convié du beau monde. À savoir une kyrielle de lauréats réinterprétant la chanson qui leur a donné la victoire. Il y avait donc Sandra Kim, mais aussi les monstrueux métalleux de Lordi qui avaient surpris tout le monde en remportant le concours en 2006 pour la Finlande. Laurence Duncan, lauréat en 2019, en Israël, pour les Pays-Bas a aussi réinterprété son titre gagnant et son nouveau single… Mais sa prestation était enregistrée parce qu’il a été testé positif au Covid.

Un drôle de doigt d’honneur

Sur les réseaux sociaux, c’est la prestation de l’Allemagne qui a retenu l’attention. La danseuse dans son déguisement de main géante a viré au même immédiatement, surtout lorsque sa pose laissait penser à un… doigt d’honneur.


Sur le même sujet