A l'Opéra royal de Wallonie, un Stefano n’est pas l’autre: "Je veux garder une totale liberté dans mes choix artistiques"

Les premières déclarations de Stefano Pace laissent entrevoir du changement en vue à l’ORW.

placeholder
Nicolas Blanmont
Stefano Pace avait 13 ans quand il a découvert Liège, venu passer quelque temps chez des cousins éloignés. Un demi-siècle plus tard, nommé nouveau directeur général de l’ORW (La Libre du 26 juin ),...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité