La double vie de Tina Turner

Le documentaire "Tina" renvoie à l’une des plus grandes voix soul et à l’une des meilleures chanteuses rock.

placeholder
© AFP
Qui n’a pas été frappé par la foudre Tina Turner sur scène n’a jamais vu de spectacle rock’n’roll. Bon, d’accord, les Stones, U2 et ses cathédrales dressées dans les stades, les invitations d’Alice Cooper à partager ses cauchemars, Johnny au Stade de France… Mais Tina, l’énergie de Tina, la voix de Tina émergeant du fond des âges, le jeu de jambes affolant de Tina, la générosité illimitée de Tina, on chercherait en vain un équivalent. Le James Brown de la...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité