Le bourgmestre de Rumst tacle Bart Somers après l'annulation du Pukkelpop

Jurgen Callaerts a profité de l'annulation du festival Pukkelpop pour se moquer de Bart Somers qui voulait maintenir à tout prix le Tomorrowland.

Le bourgmestre de Rumst tacle Bart Somers après l'annulation du Pukkelpop
©Belga

L'annonce a fait l'effet d'un coup de tonnerre vendredi : le Pukkelpop n'aura finalement pas lieu. Les dernières mesures sanitaires ont eu raison du festival de musique.

Suite à la nouvelle, le bourgmestre de Rumst (commune qui accueille le Tomorrowland), Jurgen Callaerts (N-VA), a alors taclé Bart Somers, le ministre flamand de l'intérieur.

L'élu flamand a publié une petite comptine sur son compte Facebook, dans laquelle il vise le ministre.

"Il était une fois deux chefs de village qui ne croyaient pas en Tomorrowland cette année. Somers pensait que ça irait, "Pukkelpop pouvait le faire aussi". Quelqu'un a entendu Bart maintenant qu'ils ont éteint les lumières à Hasselt ?"


Jurgen Callaerts, fait référence à sa décision, prise avec son homologue de Boom, Jeroen Baert (N-VA), de ne pas laisser se dérouler le festival Tomorrowland cette année, malgré la possibilité donnée par le fédéral. Bart Somers était alors monté au créneau, pour tenter d'annuler leur décision, sans succès. Le ministre flamand de l'Intérieur avait notamment avancé comme argument que le Pukkelpop aurait, lui, bien lieu.

Le bourgmestre de Rumst, a précisé auprès du Nieuwsblad que ses propos sur Facebook n'étaient pas "venimeux". "Il est censé être ironique", a déclaré Jurgen Callaerts à nos confrères, revenant sur la période mouvementée qu'il a vécu avec l'annulation de Tomorrowland. 

"Il est vrai que nous avons été appelés chez le ministre Somers avec l'intention de revenir sur notre refus d'organiser le festival. Nous avons reçu beaucoup de réactions négatives à l'époque, mais heureusement aussi beaucoup de soutien de la population locale. Je suis donc ravi que beaucoup maintenant sur Facebook décrivent notre décision comme étant courageuse et juste", a-t-il dit visiblement soulagé que le Pukkelpop suive le Tomorrowland.