Le "petit Esperanzah" ce week-end : premier festival sans masque ni distanciation sociale

Le week-end du 31 juillet et 1er aout, le petit Esperanzah, premier festival de l'été sans masque et sans distanciation sociale, se tiendra à l'abbaye de Floreffe.

Le "petit Esperanzah" ce week-end : premier festival sans masque ni distanciation sociale
© BELGA

Si l'on tient compte de l'ensemble des annulations de l'année passée dues au coronavirus, l'événement sera même, grâce au Covid Safe Ticket, le premier du genre en Belgique à accueillir des visiteurs qui ne devront pas faire attention au virus depuis le début de la pandémie en mars 2020. Les organisateurs ont tenu à rester fidèles à leur ADN en proposant une affiche musicale colorée et hétéroclite, en provenance des quatre coins du monde et de Belgique. Samedi, Yseult, La Dame Blanche, Lucas Santtana, Fulu Miziki, Ozferti, Las Lloronas et Winter Woods se succéderont sur les deux scènes prévues sur le site de l'abbaye de Floreffe. Dimanche, sept groupes prendront le relais, avec Super Ska, James BKS, Meryl, Mezerg, Meyy, Ziza Youssouf et Mauvais Œil. Les deux journées se clôtureront dans une ambiance plus électro avec des sets de DJ invités pour l'occasion.

Comme chaque année, le festival sera également émaillé de fanfares et de nombreux spectacles d'art de la rue hauts en voltige avec du tissu aérien, du mât chinois, du trapèze, du hamac, dans des formules originales et engagées.

Pour garantir un retour à la fête en toute sécurité, les organisateurs rappellent que chaque festivalier de plus de 12 ans devra présenter un ticket d'entrée au festival valide, sa pièce d'identité et l'inévitable Covid Safe Ticket. Pour obtenir ce dernier, il faut soit avoir fait un test PCR négatif qui date de moins de 72h (ou un test antigénique négatif de moins de 48h), soit avoir un certificat de guérison du Covid-19 qui date de plus de 10 jours et moins de 6 mois ou évidemment être entièrement vacciné.

Sur le même sujet