Quand Haendel rime avec top model

Brillante mise en scène d’un oratorio avec Bartoli et Carsen à l’affiche.

Quand Haendel rime avec top model
Nicolas Blanmont
Ils sont sept filles et sept garçons, 20 ans et beaux comme des dieux, arrivant dans un bus de luxe à Salzbourg. Ils participent à un concours télévisé de top models, devant un jury allégorique dont les visages et les voix sont connus : le Plaisir (Cecilia Bartoli, cheveux coupés court et tailleurs pantalons), le Temps (le ténor anglais Charles Workman, prêtre en soutane portée ouverte) et la Désillusion (le contreténor américain Lawrence Zazzo, look de producteur de TV tout en noir). Les caméras sont là et, quand les lettres "Appl aus " s'allument, le public un peu guindé du Festival de Salzbourg applaudit de bon...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité