"Ella & Louis", la belle et la bête

Le 16 août 1956, Ella Fitzgerald et Louis Armstrong enregistraient leur premier album en duo. "Ella & Louis" symbolise le succès de la réunion des contraires. Norman Granz en a aussi fait une arme contre la ségrégation raciale.

"Ella & Louis", la belle et la bête
"Heaven, I'm in heaven…" Après quelques accords posés sur le piano par Oscar Peterson, Louis Armstrong entame "Cheek to Cheek" avant de passer le relais à Ella Fitzgerald en lançant "Take it Ella, swing it...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet