Gate ouvre ses portes au public de Couleur Café

Le festival propose un événement alternatif pour les deux prochains week-ends.

Gate ouvre ses portes au public de Couleur Café

Le soleil serait bien inspiré de repointer le bout de son nez, parce que, dans quelques jours, c'est Couleur Café. Traditionnellement organisé fin juin, le plus multiculturel des festivals bruxellois a, comme bien d'autres, été contraint d'annuler pour la seconde année d'affilée. Mais ses organisateurs reviennent avec un nouveau concept, qui n'est pas vraiment une forme réduite de l'événement, tout en reprenant sa philosophie festive. "Dès 2020, nous envisagions de développer un projet annexe, un événement à part entière, qui aurait dû se tenir en avril 2021, avant Couleur Café", nous explique Samy Wallens, programmateur du festival. "Depuis, c'est devenu notre événement principal, et on l'a énormément développé."

Gate, c'est d'abord un lieu : le Studio CityGate, situé à quelques encablures du canal de Bruxelles. Une belle grande zone post-industrielle mêlant hangars, skatepark, potager urbain et locaux de répétition. "On est vraiment tombés amoureux du lieu", poursuit Samy Wallens, accessoirement batteur du groupe de jazz bruxellois Commander Spoon. "Ça rappelle vraiment les débuts de Couleur Café sur le site de Tour & Taxis : un site industriel, en pleine ville, avec des ateliers d'artistes, des forgerons, des menuisiers, un resto, un bar… que l'on va tous intégrer au projet."

Les dimanches sont gratuits

Deux week-ends durant (du 26 au 29 août et du 2 au 5 septembre), Gate proposera des concerts, mais aussi une foule d'activités annexes : fanfares, créations, défilés, DJ sets, cartomancie, démos de skate, et bien entendu l'habituelle offre culinaire ultra-diversifiée. "Dans le grand hangar rebaptisé Anger Games, les gens pourront même se défouler en détruisant plein de choses", poursuit le programmateur. "On propose donc bien plus que des concerts. Pour 19,50 euros, le public aura vraiment droit à des soirées super-complètes..

Pour que le festival reste accessible à tous, les deux dimanches sont gratuits. "Notre scène principale ne tournera pas, mais l'ASBL Volta, très active dans le soutien des artistes à Bruxelles, a monté une petite structure, où se produiront des découvertes." Les autres jours, la grande scène naviguera habilement entre une programmation belge essentiellement constituée d'habitués (Tukan, Brihang, Frenetik, Miss Angel, Reggaebus Soundsystem, JeanJass, The Gallands, Juicy, l'Or du Commun….) et quelques beaux noms internationaux (Pongo, Madmadmad, Habibifunk, DRKNGHTS Collective…).

"On s'est d'abord concentrés sur la scène locale, reconnaît Samy Wallens, des gens que l'on suit depuis le début, comme Zwangere Guy, qui a coprogrammé la soirée du 27 et l'ouvrira avec un DJ Set. Quand on a senti que les choses se décantaient un peu, on a contacté des groupes français, allemands, italiens, néerlandais, et la plupart d'entre eux ont directement confirmé."

Plus de 1 500 personnes par jour

Tout le monde devra malheureusement se munir d'un Covid Safe Ticket, même le dimanche, seule possibilité de conserver l'aspect festif de l'événement. "Mais nous allons installer un centre de testing, pour qu'un maximum de gens puissent accéder à Gate." Au total, plus de 1500 personnes sont attendues sur place quotidiennement, avec possibilité de revoir la capacité à la hausse en cas de succès de foule.

Comme pour tous les festivals, la vente n'a pas explosé d'emblée, "le public voulait d'abord s'assurer que les festivals auraient bien lieu, mais là c'est parti, nous sommes plutôt rassurés, on s'attend à avoir plusieurs soirées sold out", conclut Samy Wallens.

Gate, du 26 au 29 août et du 2 au 5 septembre, au CityGate, 152 rue des Goujons, Anderlecht. Infos et billets : www.couleurcafe.be

Sur le même sujet