Angèle adresse un clin d'oeil aux Diables Rouges dans "Bruxelles, je t'aime"

La chanteuse fait clairement une allusion aux défaites de la Belgique face à la France et à ce désormais fameux "seum" que nous aurions.

Angèle adresse un clin d'oeil aux Diables Rouges dans "Bruxelles, je t'aime"
©JC Guillaume

Moins de 24 heures après sa mise en ligne, le nouveau clip d’Angèle affiche déjà plus de 500 000 vues sur YouTube. Les chiffres sur Spotify sont moins impressionnants mais ceux disponibles ne couvrent que la journée de jeudi. Or le single de la Bruxelloise est sorti à 17 heures. Les écoutes en ligne n’ont été comptabilisées que pendant 7 heures. En Belgique, elle en enregistre 27 583 et 74 752 en France.

Le clip de "Bruxelles, je t'aime" est truffé de petits détails qui se révèlent au fil des écoutes. Tendez l'oreille en écoutant l'annonce de Thalys qui ouvre la chanson. S'y cache un jeu avec des dates. "Bienvenue à bord du train n°1995", entend-on pour commencer. 1995 est l'année de naissance d'Angèle. L'annonce se poursuit : "Au départ de Paris Gare du Nord et à destination de Bruxelles-Midi. Arrivée prévue le 10 décembre". L'arrivée prévue le 10 décembre, c'est celle de l'album, comme la DH l'avait annoncé avant la sortie du single.

Autre clin d'œil, celui qu'elle adresse aux Diables Rouges et au désormais fameux "seum" des défaites face à la France. Comment interprété autrement ce qu'elle chante : "On n'a pas la plus longue de toutes les histoires. On le sait, on n'a pas toujours gagné. Et d'habitude, j'ai l'attitude, même si c'est dur, de garder espoir quand on n'est pas les premiers."


On peut y voir un clin d’œil à la défaite des Diables face aux Bleus le 10 juillet 2018, lors de la demi-finale du Mondial en Russie. Comme on peut y ajouter une allusion au match de Ligue des nations disputés face aux Français le 7 octobre dernier.

On s’en souvient, lors des concerts qu’elle donnait en 2018, notamment durant la période de la Coupe du monde, la chanteuse se produisait régulièrement habillée avec un maillot des Diables Rouges.

Sur le même sujet