Pourquoi le dernier album d'Adèle risque d'empirer la crise des vinyles

"Ne finissez pas d'enregistrer un nouvel album dans les 3 prochains mois, le vinyle ne sortira pas avant 2023", dénonce une artiste.

Pourquoi le dernier album d'Adèle risque d'empirer la crise des vinyles
©DPA
A. Dms

Les fans attendent impatiemment la sortie de l'album '30' d'Adèle, prévu le 19 novembre. L'album sortira sur toutes les plateformes de streaming, ainsi qu'en version CD et vinyle. Sony Music a en effet commandé un demi-million de copies vinyles de l'album de la chanteuse. Et c'est justement ce dernier point qui crispe certains artistes.

Depuis plusieurs mois, l'industrie de la musique fait face à des stocks très limités de vinyles. Il devient difficile pour les usines de suivre la demande, qui ne cesse de croître ces dernières années. Et les retards dans la chaîne d'approvisionnement dus à la crise du coronavirus n'arrangent en rien la situation. Les artistes sont donc contraints, depuis plusieurs mois, à des délais hors norme pour faire presser leurs disques vinyles.

C'est le cas de l'album d'Adèle, qui a dû être envoyé à la presse plus de six mois avant sa sortie. Ed Sheeraan avait quant à lui envoyé son album aux usines de vinyles en juillet, pour une parution fin octobre. Il expliquait, lors d'une interview, avoir été forcé de négocier un créneau. "Il n'y a que trois usines de vinyle dans le monde", exagérait le chanteur Ed Sheraam aux animateurs de radio australiens Kyle et Jackie O. "Adèle avait réservé toutes les usines de vinyles, alors nous avons dû obtenir un créneau et y placer notre album. C'était comme si moi, Coldplay, Adele, Taylor, ABBA, Elton (John), on essayait tous de faire imprimer nos vinyles en même temps", expliquait le chanteur dont le dernier album '=', vient de sortir.

Double peine pour les petits groupes

Et si les grands noms aux moyens importants peuvent encore s'en sortir, la situation est bien différente pour les plus petits artistes. Impossible pour eux de bénéficier de délais plus courts, surtout quand des mastodontes commandent des centaines de milliers de vinyles d'un coup.

La sortie du vinyle du groupe La Jungle a connu un important retard, même si le disque a fini par sortir. "Après je ne sais pas combien de coups de fil et d'échanges de mails avec plusieurs interlocuteurs dans la boîte de pressage, on s'est retrouvés disposant de nos vinyles avec cinq semaines de retard", expliquait Rémy, le batteur, dans une interview donnée à Larsen.

Selon Laura Jane Grace, la chanteuse du groupe Against Me!, les délais pourraient même encore s'allonger et dépasser les 9 mois d'attente auxquels les artistes ont été contraints de s'habituer dernièrement. "Si vous êtes dans un groupe et que vous ne finissez pas d'enregistrer un nouvel album dans les 3 prochains mois, le vinyle ne sortira pas avant 2023. Mais pas de pression", écrivait-elle sur Twitter.

"Disons que le tracking est terminé fin janvier, le mixage et le mastering vont prendre au moins un mois, sans compter les approbations de la maquette et du test de pressage, tout cela avec les retards de l'usine de pressage des vinyles, ce qui donne une sortie au 1er trimestre 2023, si ce n'est au 2ème trimestre", expliquait la chanteuse face à l'incrédulité d'un internaute.

Autrefois tombé en désuétude, le vinyle revient en force... ou presque.

Sur le même sujet