"Il y a des pulsions de destruction dans l’individu et de fait dans l’humanité"

Le chanteur français Hubert-Félix Thiéfaine, 73 ans, sort son 18e album. D’une plume toujours aussi riche, il continue de scruter le monde avec acuité. Plongée dans les arcanes de “Géographie du vide”. À apprécier sur scène en 2022.

"Il y a des pulsions de destruction dans l’individu et de fait dans l’humanité"
©Yann Orhan
Entre son premier album au titre improbable, Tout corps branché sur le secteur étant appelé à s'émouvoir, et son dix-huitième, Géographie du vide, plus sobre, quel chemin parcouru ! Que de temps écoulé, aussi : plus de 40 ans de carrière. À 73 ans, Hubert-Félix Thiéfaine est là et toujours bien là. S'il bénéficie d'un enthousiasme sincère de la part de son public, il reste encore fort peu médiatisé. La faute à sa plume singulière ("littéraire")? Toujours est-il que depuis sa Victoire de la musique en 2012 pour son album Suppléments de mensonge, l'auteur compositeur et interprète français s'est enfin invité au-delà de son cercle d'initiés. Cette nouvelle fournée de chansons, sept ans après Stratégie de l'inespoir, était une occasion rêvée pour le questionner sur son travail d'artiste, lui qui continue de chanter, composer, écrire et se produire sur scène sans relâche.

La géographie est une description assez rationnelle de la Terre. Y accoler le mot "vide", n'augure rien de très positif...

Je n'étais déjà...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité