"Un artiste hors-norme", "une véritable icône populaire": la Belgique pleure la disparition du Grand Jojo

L'annonce du décès du Grand Jojo, survenu cette nuit, a ému la toile. De nombreuses personnalités lui rendent hommage.

Le Grand Jojo est décédé dans la nuit de mardi à mercredi des suites d'une longue maladie. Ce mercredi matin, de nombreux hommages fleurissent sur les réseaux sociaux, émanant tant du monde de la culture que de la classe politique.

"Nous perdons une figure emblématique de la Belgique, de notre culture populaire, de notre art de faire la fête. Le Grand Jojo restera un artiste hors-norme", a déclaré Sophie Wilmès. Je retiens son humour décapant et sa gentillesse si naturelle. Il nous manquera", a poursuivi la ministre des Affaires étrangères.

Le président du MR Georges-Louis Bouchez a également tenu à rendre hommage au chanteur. "C’est un bout de la Belgique populaire, celle qui fait notre âme et notre identité, qui nous a quitté", a écrit le libéral sur Twitter, qui précise que le chanteur, comme la Belgique, reste "éternel".

"Le grand Jojo nous a tant fait danser, rire et chanter. Il était à l'image de notre pays : une source authentique de bonne humeur, de bonheur et de solidarité", a pour sa part salué Elio di Rupo. "Il aimait fondamentalement notre pays et notre pays l’aimera éternellement", a poursuivi le Ministre-Président wallon.

Le bourgmestre de Bruxelles-Ville, Philippe Close, a lui aussi tenu à remercier l'artiste pour sa carrière. "Le Grand Jojo c'est la joie qui traverse les générations de belges", a déclaré le socialiste. "Je n'oublierai jamais ses prestations lors du bal national dans les marolles. Un amoureux de la Belgique et des belges". Dans un autre tweet, l'homme politique a également précisé que "ce soir de 17h à 19h, nous rendrons hommage à une icone nationale en diffusant sur la Grand Place les plus grands tubes du Grand Jojo. N'oubliez pas votre masque si vous souhaitez vous rendre sur place."

"Nous perdons aujourd'hui une véritable icône populaire qui aura accompagné nos moments de fête, de joie et de partage", a pour sa part écrit le libéral Willy Borsus.

"55 ans d'amour... dévasté je suis" écrit Lou Deprijck, célèbre chanteur et producteur du tube planétaire Ca plane pour moi.

"Tu étais là à Forest National avec moi sur scène", écrit l'humoriste Pablo Andres qui l'avait invité lors d'un de ses shows. "Tu es et restera dans le cœur de tous les Belges. Merci. Repose en paix onze grand Jojo.

Ou encore les frères taloche qui étaient aussi monté plusieurs fois sur scène ensemble. "Il était l'amuseur public, celui qui ne se prenait jamais au sérieux. Enfants nous voyons notre papa danser sur ses chansons avec nos oncles et nos tantes. Ces chansons ont égayé nos fêtes de famille. Nous avons eu la chance de le croiser à de nos nombreuses reprises durant notre carrière, ce fut chaque fois un bonheur. Il avait créé un style unique, une magnifique belgitude. Ses chansons étaient uniques, avec comme seul but de nous divertir : de chanter de danser et surtout de rire tous ensemble avec ce qui nous manque cruellement à notre époque : l'insouciance. Merci pour tout monsieur le Grand Jojo"

D'autres comme Pablo Andres, Dj Daddy K, Joëlle Scoriels, David Jeanmotte, Sabrina Jacobs, Vinz et on en passe. "Il était l'amuseur public"; "L'insouciance", "D'une sympathie légendaire"...