Dernière révérence du Grand Jojo pour ses fans: "On espère bien le voir une fois là-haut"

À la veille de ses funérailles à la Basilique de Koekelberg, le public est venu saluer une dernière fois le roi de la fête.

Maël Duchemin

L’entrée et le hall du funérarium Le Passage à Forest sont remplis de gerbes de fleurs. Le fameux “On a soif !” en musique de fond tranche avec le recueillement des fans devant le cercueil. Si pour certains, le Grand Jojo était une icône, pour d’autres, c’était un ami. C’est le cas de Rachel, la propriétaire du funérarium : “On se voyait trois fois par semaine, on est même partis en vacances ensemble.” L’ayant suivi jusqu’au bout, Rachel nous affirme qu’il a été très bien entouré et qu’il est parti sans souffrir. Aujourd’hui, c’est elle qui a organisé l’au revoir pour les fans.

Des fans de ses chansons mais aussi de foot, comme Alain. Il est venu brièvement rendre hommage au plus belge des Belges. “Ça m’arrive d’aller voir jouer Anderlecht, c’était un symbole. Et puis, il représentait une époque. Je ne sais pas si quelqu’un pourrait chanter ses textes aujourd’hui.”

Monique, pour sa part, a connu le Grand Jojo à la télévision. “J’adore. J’ai toujours adoré. Je suis sûre qu’il est heureux là-haut, il a retrouvé sa bande de potes, avec Annie Cordy. Ils doivent danser le French Cancan.” À la question de savoir ce que représente le Grand Jojo pour elle, elle répond : “La joie de vivre, la gentillesse et l’amour des gens.” Puis soudain, Monique s’émeut : “Je suis sûre qu’il était là quand tout le monde a dansé après l’annonce de sa mort sur la Grand-Place.”

De la danse il y en a eu aussi au funérarium ce mardi. Pour Micheline, c’était même “le jour pour danser”. “Il n’aurait pas aimé que l’on pleure”. Pour elle, le Grand Jojo, ce sont des souvenirs de ronde dansante. Elle se remémore cet homme “simple et gentil” qui un jour lui avait pris la main. “Mon regret, c’est de ne jamais avoir pris de photo avec lui.” Micheline était heureuse aujourd’hui. Elle a pu danser et chanter avec l’une de ses idoles.

Sur le même sujet