L'Opéra royal de Wallonie, à Liège, a son futur directeur musical

Giampaolo Bisanti a été choisi pour occuper la fonction de directeur musical de l'Opéra royal de Wallonie (ORW) dès la prochaine saison 2022-2023, a annoncé lundi Stefano Pace, directeur général et artistique de l'institution liégeoise.

L'Opéra royal de Wallonie, à Liège, a son futur directeur musical
©Belga

Le futur directeur musical de l'ORW remplacera Speranza Scappucci, qui occupe cette fonction depuis 2017, dès la prochaine saison 2022-2023. Une collaboration prévue pour cinq saisons. Le maestro Bisanti fera sa première apparition en tant que directeur musical de l'ORW le 27 août 2022, à l'occasion du concert d'ouverture de la saison.

Giampaolo Bisanti, originaire de Milan (Italie), a à son actif une carrière de musicien internationale. Déjà venu diriger deux opéras à Liège, il est actuellement le directeur musical du Teatro Petruzzelli à Bari (Italie). S'il affectionne particulièrement la tradition de l'opéra italien, il porte aussi un grand intérêt au répertoire français.

Il se dit très honoré d'avoir été choisi pour occuper cette fonction et ainsi travailler avec ce "fantastique orchestre", l'un des meilleurs selon lui. "J'apprécie beaucoup ce théâtre et son personnel. Je suis sûr que l'on fera du beau travail", a-t-il confié en français, langue qu'il a commencé à apprendre il y a peu.

Ce dernier n'en a pas dit davantage sur ses intentions au sein de l'ORW, si ce n'est que l'objectif est "de maintenir la confiance du public fidèle", tout en créant "de nouveaux points d'intérêt et de curiosité en élargissant l'offre du répertoire proposé". Ses projets seront développés en mai lors de la présentation de la prochaine saison.

Stefano Pace a confié avoir choisi le maestro Bisanti pour son professionnalisme mais aussi parce qu'il s'agit "d'un homme d'une grande humanité". Suivant sa carrière depuis longtemps, il a ajouté qu'il entend, grâce à lui, élever le niveau de l'orchestre de l'ORW, "déjà important, de manière à être l'un des meilleurs d'Europe".

Quant à Willy Demeyer, président du conseil d'administration de l'ORW, il a exprimé sa satisfaction vis-à-vis de ce choix. "Le processus interne a été entièrement maîtrisé et toute autre considération n'était pas conforme à la réalité", a-t-il ajouté, faisant référence aux remous ayant secoué l'institution liégeoise après le décès du précédent directeur général, Stefano Mazzonis di Pralafera.