Les Rolling Stones, un retour sur scène hors de prix

V. Dau
Les Rolling Stones, un retour sur scène hors de prix
©DPA

Fin de la semaine dernière, le logo le plus célèbre de l’histoire du rock’n’roll faisait subitement son apparition un peu partout en Europe. À la surprise générale, la fameuse langue rouge vif des Rolling Stones s’emparait de l’espace public pour annoncer un probable retour scénique, dont les détails sont finalement tombés ce lundi matin. Après une longue et lucrative tournée américaine, Mick, Keith, Ron et leurs musiciens seront bel et bien de retour en Europe cet été, pour une tournée anniversaire qui célébrera leurs soixante ans de carrière.

Qu’importe que Charlie Watts soit décédé le 24 août dernier, les Rolling Stones ne cesseront jamais de tourner, et le groupe donnera même son tout premier concert bruxellois depuis sa venue à Forest National en 1976, en s’arrêtant Stade Roi Baudouin le 11 juillet prochain.

Sept catégories

En soi, voilà une excellente nouvelle pour les fans des Stones, dont on annonce un show grandiose “avec une scène gigantesque, des jeux de lumière époustouflants et des images vidéo ultramodernes”. Le hic, c’est qu’en se rendant sur le site internet de l’événement, lesdits fans auront sans doute constaté que le prix des billets était exorbitant. Outre le tarif réservé aux personnes à mobilité réduite (119 euros), sept catégories de prix ont été définies.

Les aficionados du groupe désireux de les voir de près sont priés d’acquérir un sésame pour le “Diamond Pit”, soit la partie de la fosse la plus proche de la scène, vendu 489 euros par personne. Pas de siège, ce public est debout, tout comme les acheteurs d’un pass pour le plus traditionnel “Golden Pit”, situé juste derrière et plus accessible, puisqu’il ne faudra débourser “que” 299 euros. Reste, la plèbe, détentrice d’un simple billet “debout” à 149 euros. Vous souhaitez vous asseoir ? Pas de souci, les sièges sont accessibles pour 149 euros, 169 euros, 249 euros et 349 euros selon l’endroit où vous vous situez dans le stade.

On ne sait pas exactement combien facture Steve Jordan, le nouveau de batteur de tournée du groupe, mais ces montants frôlent le jamais vu. Aucun élément, si ce n’est l’exigence initiale du tourneur et la volonté de jouer sur la corde sensible – le dernier passage du groupe chez nous remonte à sa venue sur la plaine de Werchter en 2014 – ne justifie une telle tarification.

Jagger et compagnie n’ont jamais fait dans la charité. Les innombrables rééditions de leurs albums et l’exploitation de leur merchandising sont là pour en témoigner, mais les montants exigés pour prendre part à cette tournée “SIXTY” sont particulièrement prohibitifs. Les spectateurs que cela ne refroidit pas pourront réserver leurs billets dès ce vendredi 18 mars à 09h.

The Rolling Stones, au Stade Roi Baudouin le 11 juillet, infos et billets : www.greenhousetalent.com