La toute-puissance de Dua Lipa au SportPaleis

Le show tant attendu de l’artiste britannique a tenu presque toutes ses promesses vendredi soir, à Anvers. Avec son "Future Nostalgia Tour", Dua Lipa s’inscrit comme l’une des plus grandes star de la pop de ces dernières années.

Au début de sa carrière, Dua Lipa se trouve sous le feu des critiques pour ses pas de danse. On les juge trop paresseux, pas assez cadrés et amateurs. Les vidéos de ses chorégraphies refont, d’ailleurs, régulièrement surface sur internet depuis cinq ans. Le tout accompagné d’une bonne dose de moqueries. Au point de faire douter l’artiste britannique de ses propres compétences à cette époque, comme admis récemment dans une interview. Hier soir, au SportPaleis d’Anvers, elle a démontré qu’elle n’avait plus rien à prouver à personne. Il sera difficile, cette fois, de trouver quelque chose à redire sur sa prestation et présence.

Future Nostalgia, son deuxième opus, est sorti pendant le premier confinement. Soit le pire moment pour publier un album qui mélange musique dance et disco. Ou peut-être le meilleur : le disque a permis d'offrir une échappatoire aux accents 80's et chargée en tubes lors de cette époque morose. Deux ans plus tard, les fans le connaissent sur le bout des doigts et ils l'ont bien montré hier soir. Enfin, la ferveur peut être partagée, les paroles reprises en choeur et l'expérience collective.

Pour son premier passage à Anvers il y a deux ans, Dua Lipa remplit le Lotto Arena. Après son concert, elle assiste à la fin de celui de Metallica, dans la salle voisine, le SportPaleis, trois fois plus grande. Elle se met à rêver, alors, de jouer devant autant de personnes. C'est désormais chose faite ce vendredi soir. "Tout cela me semble irréel", confie-t-elle lors de l'une de ses rares interactions avec le public. Avec seulement deux albums à son actif, Dua Lipa (2017) et Future Nostalgia (2020), l'autrice-compositrice d'origine albanaise s'est imposée comme la sensation pop incontournable à une vitesse fulgurante.

Homard géant et patins à roulettes

Le show de l’artiste de 26 ans se veut conçu comme une grande piste de danse avec tous les codes kitsch de l'époque disco : néons, justaucorps, patins à roulettes, canon à confettis, boule à facette. "Physical", premier titre de la soirée, nous plonge au cœur d’un cours d’aérobic avant que les danseurs ne sortent les parapluies pour "New Rules". Plus tard, un immense homard gonflable s’installe sur scène pendant "We’re Good". On tente encore de comprendre la raison de sa venue. Tant pis pour la cohérence entre les différents tableaux, l’excellente troupe de danseurs fait office de lien pendant le spectacle. Tout comme l’impressionnante performance vocale de la Britannique tout le long.

Après avoir enchaîné les tubes "Be The One" et "Break My Heart", l'artiste s'offre une respiration avec "Good In Bed" et "Boys Will Be Boys", les quelques titres plus calmes du disque. Le tempo s'accélère à nouveau pour son duo avec Angèle, "Fever". En pleine tournée pour Nonante-Cinq, l'interprète de "Bruxelles Je t'aime" n'apparaît que sur grand écran avec une prestation préenregistrée. Petite déception pour le public, qui espérait sans doute apercevoir la Belge chez elle. Le procédé sera également utilisé plus tard dans la soirée à l'occasion de "Cold Heart", le titre partagé avec Elton John.

Une scénographie minimale

Sur scène, Dua Lipa est accompagnée de quatre musiciens et quatre choristes. Les décors, eux, se montrent plutôt discrets, seul l’écran vient habiller l’ensemble ainsi qu’un cube lumineux. On aurait pu s’attendre à une profusion d’effets en tout genre. La chanteuse investira toutefois la nacelle pour "Levitating". Mais on en restera là. Le concert reste avant tout centré sur les chorégraphies. L’artiste sera d’ailleurs rarement seule. Tout est millimétré, contrôlé. Rien n’est laissé au hasard. Comme souvent dans ce genre de grands spectacles, il existe peu de place pour la spontanéité. L’artiste délivre néanmoins une prestation impeccable, sensuelle et irrésistible pendant plus d’une heure trente.

Sur le même sujet