Ombres, lumières et reflets d’une nuit d’été

Laurent Pelly met en scène un "Songe d’une nuit d’été" de Britten d’après Shakespeare.

Ombres, lumières et reflets d’une nuit d’été
Nicolas Blanmont, envoyé spécial à Lille
Y a-t-il opéra plus délicieusement anglais qu'A Midsummer Night's Dream de Benjamin Britten, qui fut créé en 1960 au festival d'Aldeburgh d'après la pièce éponyme de Shakespeare ? Narrant parallèlement trois actions dans trois mondes différents (les personnages féeriques, les amoureux - supposés Athéniens - et les "rustiques",...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet