Eurovision: la Belgique et Jérémie Makiese se qualifient pour la finale du concours

Outre le duo très attendu des présentateurs de cette 66e édition du concours Eurovision de la chanson (le medley de Laura Pausini et Mika), notre porte-drapeau a convaincu les jurés et le public de cette seconde demi-finale qui se déroule à Turin. Il a obtenu son précieux sésame pour la finale de ce samedi 14 mai. A suivre en direct sur la RTBF

Pierre-Yves Paque

Entre les ballons jaunes de la Finlande (un des grands favoris), les sirènes de Chypre, le torero roumain mais aussi la Serbe qui "donne des cauchemars" aux téléspectateurs, le "filet de pêche" sur la tête de l'Australien ou encore le Willy Wonka géorgien, cette seconde demi-finale a aussi tenue ses promesses du talent (le coup de coeur de la Suède, top 4 des bookmakers derrière l'Ukraine, l'Italie et l'Angleterre) et du kitsch. Mention spéciale aux métalleux fans de rodéo de Saint-Marin dont le chanteur semble être le "fils caché de Boy George et Walker Texas Rangers comme dirait Jean-Louis Lahaye et Maureen Louys sur la RTBF citant un message d'internaute.

Après la qualification du grandissime favori qu’est l’Ukraine mais aussi la Moldavie, la Lituanie ou encore les Daft Punk loufoques de la Norvège mardi lors de la première demi-finale, au tour de la seconde demi-finale de la 66e édition du concours Eurovision de la chanson d’avoir rendu son verdict ce jeudi soir. Sur les 18 nations parfois kitsch en lice -la Belgique passait en 16e position de la soirée-, 10 pays ont pu décrocher leur sésame pour la finale de ce samedi. Et le moins qu’on puisse écrire est que Jérémie Makiese, notre représentant belge, a porté haut et fort nos couleurs et a su faire face à son problème de voix d’il y a quelques semaines. Accompagné de ses danseurs qui le suivent depuis sa victoire sur The Voice Belgique saison 9, celui qui est aussi gardien de football -à Virton- dans la vie a marqué des points. Lui qui avait eu l’habitude de performer devant une salle vide lors du télécrochet de la RTBF -Covid oblige- n’a pas eu le trac ce jeudi soir devant des millions de téléspectateurs. Son passage et sa prestation sur son titre Miss You -au plus d’1,3 million de streamings et longtemps top 10 dans les bookmakers- a frappé par sa voix -” connectée à son âme” comme dirait son ancienne coach, la Mama Bj Scott- et sa présence scénique (veste argentée, chorégraphie au poil). Habité par sa chanson, Miss You, Jérémie Makiese a tout donné dans cette “rupture” chantée. Bref, un sans faute… ni fausse note !

Jérémie s'est entraîné dans studio de musique chez... le Diable Rouge Jason Denayer

Dans son portrait diffusé en warm-up de la seconde demi-finale de l'Eurovision, Jérémie Makiese s'est confié à la RTBF. A seulement 13 ans, il avait déjà passé le concours local The Voice Berchem et avait déjà fait sensation. "Mais quand on te dit que t'es chanteur à 13 ans, t'es une chochotte, un sensible. Petit, être considéré comme une chochotte, ça ne fait pas du bien." Et d'ajouter qu'il avait "du mal à accepter ma voie. En dehors de ma famille, je ne voulais pas que les gens sachent que je savais chanter." On apprend aussi qu'avant de se présenter à The Voice Belgique 9, c'est un certain... Jason Denayer qui a cru en lui. Le célèbre Diable Rouge lui a conçu un studio musique chez lui pour qu'il vienne s'entrainer à l'abri des regards.

Verdict des votes donnés par le trio de choc des présentateurs -en costumes noir (Alessandro Cattelan), jaune (Mika) et rouge (Laura Pausini) de l’Eurovision ? À côté du coup de cœur pour la Suède (top 4 des bookmakers derrière l’Ukraine, l’Italie et l’Angleterre), la République Tchèque, l'Azerbaïdjan, la Pologne, la Finlande, l'Estonie, l'Australie, La Roumanie et la Serbie, la Belgique (citée en premier!) est qualifiée pour la finale de ce samedi 14 mai. Laquelle se déroulera toujours à Turin avec 25 nations au total dont les Big Five que sont la France, l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie. Et… 12 points pour la Belgique ?