Eurovision: voici les grands favoris

Comme à chaque édition, chacun y va de son pronostic et certains pays se retrouvent souvent dans le top 3 des gagnants potentiels.

Eurovision: voici les grands favoris
©AFP

Avant même que la première demi-finale de l'Eurovision n'ait eu lieu, l'Ukraine était déjà annoncée comme la grande favorite de cette édition. Parce que tous les regards sont tournés vers le pays à qui la Russie a déclaré la guerre et que les bons votes de leurs pays voisins seraient vus comme une forme de solidarité mais également parce que les paroles de "Stefania", titre avec lequel Kalush Orchestra viendra défendre les couleurs jaunes et bleues, font écho à la situation actuelle ("Je retrouverai toujours mon chemin vers la maison, même si les routes sont détruites"). Et ce bien qu'à la base la chanson ait été écrite en hommage à la mère du leader du groupe Oleh Psiuk.

Selon l'OGAE (Organisation générale des amateurs de l'Eurovision), la Suède est également bien partie pour gagner le concours. Avec sa prestation sobre mais remplie de sensibilité sur "Hold Me Closer", Cornelia Jakobs pourrait offrir une septième victoire à la Suède et lui permettre de devenir l'un des deux pays les plus titrés du concours avec l'Irlande.

Longtemps loin de la liste des favoris, le Royaume-Uni fait, cette année, sensation à l'Eurovision. Son représentant, le célèbre Tik-Tokeur Sam Ryder a un don pour attirer la foule, notamment sur YouTube où le clip de sa chanson "Space Man" rassemble plus de trois millions de vues. Le chanteur arrivera-t-il à briser la malédiction de son pays à l'Eurovision ?

De son côté, Chanel, la représentante de l'Espagne, promet de faire le show avec son "SloMo" entraînant. La prestation à la chorégraphie minutieusement étudiée et les courbettes de la jeune chanteuse ont déjà attiré plus de 5 millions de curieux sur YouTube et restent l'un des moments marquants de la deuxième demi-finale du concours.

Sur le même sujet