L’ado infernale, Rossini et l’accordéon

Version jubilatoire du "Barbier", façon Karine Van Hercke et Christophe Delporte.

Martine D. Mergeay
Cécile Lastchenko (Rosina) et Figaro (Samuel Namotte).
Cécile Lastchenko (Rosina) et Figaro (Samuel Namotte). ©D.R.
Cela s’est passé au Palais des Beaux-Arts de Charleroi le week-end dernier, seulement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité