A Bruxelles, la concurrence entre festivals fait grincer des dents et suscite de l’inquiétude

Core et Atom feront leur apparition cet été. Couleur Café s’inquiète de cette concurrence, soutenue par la Ville. Le parc d’Osseghem, lui, verra défiler trois festivals en un mois, au risque de nuire à sa biodiversité ?

A Bruxelles, la concurrence entre festivals fait grincer des dents et suscite de l’inquiétude
©Benjamin Struelens
On l’a écrit et réécrit : l’été sera surchargé. Après plus de deux ans de confinement et de rapports socio-culturels limités, le public s’apprête à déferler sur les festivals pour se gaver des concerts jusqu’à la rentrée. Le secteur de la musique live, lui, cherche à tout prix à en profiter, pour remplir les caisses d’une industrie ultrarentable mais émoussée, sans oublier les artistes, en quête de cachets et de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité