Le beau petit succès d'Angèle en Espagne, au festival Primavera

Angèle donnait son tout premier concert en haut de l'affiche hors des frontières francophones, samedi soir, au festival Primavera de Barcelone. Un beau petit succès de foule, ouvrant la voie à d'autres shows à l'international.

Plutôt clémente jusqu'ici, la température atteint pratiquement les 30 degrés, ce samedi après-midi, à Barcelone. Epuisé, surchauffé mais manifestement assoiffé, le public du festival Primavera attaque l'ultime journée de cette édition 2022 étendue sur dix jours. Interdiction de la jouer calme avant de rentrer : Jorja Smith, Yeah Yeah Yeahs, Phoenix, Meghan Thee Stallion, Viagra Boys et Tame Impala sont programmés jusqu'aux petites heures de la matinée. Nous n'avons toutefois d'autre choix que de manquer la venue des rockeurs psychédéliques australiens, car, de l'autre côté du site, Angèle s'apprête à faire son entrée en scène.

La chanteuse était déjà venue faire un petit tour sur le site jeudi soir, pour donner de la voix sur "Fever", lors du concert archi-comble de Dua Lipa. Une grosse minute sur la Main Stage, pour une visibilité maximale et une introduction et bonne et due forme au public espagnol. Angèle s'est également produite à Londres ou New York par le passé, en guest ou en première partie, mais ce soir, c'est une autre histoire. Pour la première fois de sa jeune carrière, la voilà en solo, sur une grande scène, en-dehors du monde francophone.

Le beau petit succès d'Angèle en Espagne, au festival Primavera
©Sharon Lopez

À 23h20, on craint la concurrence des têtes d'affiche ou des stars de la musique électronique, mais le grand espace qui fait face à la scène "Binance" est très honorablement garni. La Belge fait son entrée sur "Plus de sens", enchaîne parfaitement avec "Tu me regardes", "Oui ou non" et "Tout oublier". C'est là qu'on réalise qu'il se passe quelque chose. On ne sait pas si des bus scolaires sont arrivés de Belgique quelques heures plus tôt, mais les premiers (et relativement jeunes) premiers rangs chantent à tue-tête.

Le beau petit succès d'Angèle en Espagne, au festival Primavera
©Sharon Lopez

"Solo", "Pensées positives" et "Ta Reine" font encore monter l'ambiance d'un cran, avant "Les matins" et un "Je veux tes yeux" ultra efficace. Un petit tour rapide dans les environs permet alors de constater qu'en trente minutes, l'assistance s'est encore renforcée, signe clair que le show prend et que les curieux restent.

En plein lieu de passage, à quelques dizaines de mètres de la scène, les intrigués ne comprennent sans doute pas un traître mot de ce qu'elle raconte, mais font du sur place pour l'ambiance et le show. Plus au centre, c'est une autre histoire. On nous dit que plusieurs milliers de Belges ont pris leurs places pour le festival, les Français doivent être plus nombreux encore. Dans les grandes villes, les communautés d'expatriés restent des valeurs sûres, mais on entend aussi de l'anglais et de l'espagnol.

Le beau petit succès d'Angèle en Espagne, au festival Primavera
©Sharon Lopez

Le concert donné à Forest National il y a quelques semaines nous avait laissé sur un sentiment mitigé. En passant à la vitesse supérieure, Angèle soigne une production aux petits oignons et s'offre des chorégraphies de très haut niveau, mais semblait moins touchante, moins personnelle. À Barcelone, durée oblige, le show réduit à un peu plus d'une heure ne souffre aucun temps mort, et l'ampleur de la production lui permet de tenir la dragée haute aux nombreux concurrents internationaux.

La fin de "Je veux tes yeux", durant laquelle les danseurs assurent le show pendant qu'Angèle part enfiler une autre tenue, est tout à fait éloquente à ce niveau. C'est beau et fort. "Libre" et "Flou" font ensuite leur apparition, avant l'arrivée de l'artillerie lourde : "Fever", "Balance ton quoi", "Démons" et "Bruxelles je t'aime". Angèle était à la hauteur, ce samedi soir. À l'image d'Aksak Maboul, Alia et bien évidemment les 2 Many DJ's. La clique belge était de taille modeste, mais rudement convaincante, dans des styles tout à fait différents.