À La Mecque des schubertiens

Le Vorarlberg fait rêver, chaque été, interprètes et amateurs du musicien autrichien.

Nicolas Blanmont, envoyé spécial à Schwarzenberg
À La Mecque des schubertiens
Si Bayreuth est La Mecque des wagnériens et Pesaro celle des rossinistes, Schwarzenberg est celle des schubertiens. Ce petit village du Bregenzerwald (une région idyllique d’alpages et de forêts au-dessus de Bregenz, à l’ouest de l’Autriche) est devenu, depuis vingt ans, le principal point d’ancrage de la Schubertiade....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité