Kendrick Lamar se positionne contre la décision de la Cour suprême des États-Unis sur scène à Glastonbury

Dimanche dernier, Kendrick Lamar a clôturé le festival de Glastonbury et en a profité pour répondre à sa façon à la décision de la Cour suprême des États-Unis.

Kendrick Lamar se positionne contre la décision de la Cour suprême des États-Unis sur scène à Glastonbury
©AP

Ce week-end, se tenait en Angleterre le festival de Glastonbury, l'un des plus grands festivals de musique et d'art du spectacle au monde. Kendrick Lamar était en tête d'affiche et a clôturé l'évènement.

Après une prestation à couper le souffle, l'artiste de Compton a terminé son concert avec un discours puissant sur les droits des femmes.

Suivant la sortie de "Mr. Morale & The Big Steppers" le mois passé, l'artiste est venu défendre le projet acclamé par la critique devant son public britannique.

Avec une setlist regroupant des titres de ses quatre albums solo et une scénographie unique en son genre, au cours de laquelle du faux sang a coulé d'une couronne d'épines de 8 000 diamants sur sa tête. Tous les yeux étaient rivés sur Kendrick Lamar.

Après plus d'une heure trente de performance, l'artiste décide de terminer son set en interprétant "Saviour", un titre de son dernier album. Au moment de clôturer, il répète plusieurs fois de façon intense: "Ils te jugent toi, ils jugent le Christ. Bon vent aux droits des femmes!"

Le visage recouvert de faux sang et les larmes aux yeux, il quitte la scène en jetant son micro, laissant la foule saisie par son discours puissant.

Durant le festival, de nombreux artistes, comme Billie Eilish et Lorde, ont répondu à la décision de la Cour suprême des États-Unis sur le droit à l’avortement durant leur performance.