"Otello", analyse sans concession d’un féminicide

La version rossinienne du drame n’est pas moins puissante que celle de Verdi.

Nicolas Blanmont - Envoyé spécial à Pesaro
"Otello", analyse sans concession d’un féminicide
C'est la force d'un grand festival de remettre en cause les idées reçues. Grâce à Pesaro, on sait désormais que l'Otello de Rossini peut être aussi puissant que celui de Verdi....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité