Kazushi Ono passe la Cinquième

Avec Mahler, il ouvre en beauté les matinées du Brussels Philharmonic.

Kazushi Ono au Théâtre de la Monnaie
©Thierry Roge
Une seule œuvre, pas d'entracte : le concept des matinées du Brussels Philharmonic est simple et efficace, même si les organisateurs se sont sentis obligés d'y ajouter une présentation trilingue joliment faite sans être pour autant indispensable. Mais le concert de dimanche avait une saveur particulière : Kazushi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité