"Les Béatitudes", dernière bougie sur le gâteau de César

200 ans après la naissance de Franck, Gergely Madaras et l’OPRL exhument son grand oratorio.

Nicolas Blanmont
"Les Béatitudes", dernière bougie sur le gâteau de César
Bienheureux les pauvres d'esprit… En un prologue et huit parties, César Franck mit près de dix ans à composer Les Béatitudes, un oratorio de près de deux heures requérant un très grand orchestre, des chœurs fournis et huit solistes...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité