Une semaine après son triomphe aux Grammy Awards, Adele a poursuivi mardi soir sa moisson de récompenses et remporté deux Brit Awards, les Victoires de la musique en Grande-Bretagne, dont celui de l'artiste solo britannique féminine de l'année. Une victoire au lustre quelque peu terni à cause d'un geste déplacé qu'a eu la chanteuse, après que le présentateur de la cérémonie lui a coupé la parole pendant qu'elle adressait des remerciements pour son second trophée.

Le troubadour et chouchou de la jeune génération Ed Sheeran, 21 ans, a fait jeu égal avec Adele et raflé deux récompenses: artiste solo britannique masculin et révélation britannique de l'année.

L'année écoulée a été riche en émotions pour Adele, originaire du nord de Londres, dont l'album "21" est largement inspiré d'une rupture sentimentale consécutive à une relation amoureuse tumultueuse qu'a vécue l'artiste.

L'album "21" a remporté la semaine dernière six Grammy Awards et s'est vendu à plus de six millions d'exemplaires à ce jour, rien qu'aux États-Unis. La jeune diva avait par ailleurs subi en novembre dernier une intervention chirurgicale des cordes vocales qui, si elle n'avait été pratiquée, pouvait jeter une ombre sur la suite de sa carrière.

"Ce fut une année étonnante", a déclaré sur scène l'artiste de 23 ans, après avoir reçu le trophée de l'artiste féminine de l'année des mains de Kylie Minogue. "A côté de vous, j'ai l'impression d'être une drag-queen", a plaisanté Adele, surplombant dans sa robe noire Burberry la pop star australienne.

Plus tard, l'acteur James Corden, maître de cérémonie, devait couper Adele alors qu'elle était en train de remercier l'audience de l'Arena O2 après avoir reçu son second trophée pour l'album de l'année. Manifestement frustrée d'avoir été coupée dans son élan, la chanteuse s'est fendue d'un doigt d'honneur.

Un geste malheureux qu'elle a ensuite tenté de justifier. Il était adressé selon elle aux pontes de l'industrie musicale présents dans la salle, mais surtout pas à ses fans. "Je suis désolée si j'ai offensé quelqu'un (...) Merci à tous et merci à mes fans. Je ne veux pas qu'ils pensent que je les ai injuriés", a-t-elle plaidé.

La chaîne de télévision ITV, qui diffusait la cérémonie, s'est fendue d'un communiqué d'excuse à la gagnante pour l'avoir coupée sur scène.

Adele a en revanche fait chou blanc dans la catégorie du single de l'année (votée par le public) remportée par le boys band issu de la télé-réalité One Direction pour son titre "What Makes You Beautiful". La statuette a été remise aux cinq membres du groupe coqueluche des adolescents par George Michael, dont c'était le retour sous le feu des projecteurs après sa guérison d'une pneumonie dont il a souffert en décembre dernier.

Pour la quatrième fois, le groupe Coldplay s'est vu décerner la statuette du meilleur groupe britannique, quand les Foo Fighters recevaient celle récompensant le meilleur groupe international.

Bruno Mars et Rihanna ont respectivement été distingués comme artiste solo international masculin et artiste solo internationale féminine. La chanteuse originaire de La Barbade a signé mardi soir une deuxième victoire dans cette catégorie.

Lana Del Rey a remporté le trophée de la révélation internationale. "Cette récompense compte beaucoup plus pour moi que ce que vous croyez", a déclaré la chanteuse, dont les débuts ont été encensés via un énorme "buzz" sur internet avant qu'elle soit descendue en flammes par le même biais après sa performance désastreuse dans l'émission de télé "Saturday Night Live" le mois dernier.

Le groupe de "brit pop" Blur s'est vu décerner un trophée honorifique pour sa contribution à la musique. Ses quatre membres originaux, Damon Albarn, Graham Coxon, Alex James et Dave Rowntree ont interprété un pot-pourri de leurs tubes des années 90, dont "Girls & Boys" et "Parklife".

La cérémonie a également été l'occasion d'un hommage aux deux divas disparues Whitney Houston et Amy Winehouse.