Focus sur artistes/groupes hip hop qui seront présents au festival Les Ardentes.


A$ap Rocky

© DR

Rakim Mayers n’a que 26 ans mais déjà tout d’un grand. Né à Harlem, le jeune homme a choisi le hip hop pour éviter les gangs et la drogue, qui ont fait bien des ravages au sein de sa propre famille (son père emprisonné, son frère assassiné). Après un excellent premier album (2013), celui-ci publiait le second cette année. Sans doute la meilleure plaque hip hop de 2015. Et, de très loin, notre chouchou du moment.

Vendredi 10/7, 21h30, Open Air.


Flatbush Zombies

© DR

Ce trio infernal de emcees - Meechy Darko, Zombie Juice et Erick "Arc" Elliott - se forme en 2010 du côté de Brooklyn, dont Flatbush est le quartier où sont nés ses trois potes d’enfance. Frères d’armes des Underachievers, ils publiaient de concert l’implacable "Clockwork Indigo" l’an dernier. Un tantinet plus barrés que ces derniers, les Zombies rappeurs promettent une prestation intense et un 1er véritable album à la rentrée.

Jeudi 9/7, 19h15, Open Air.


Rae Sremmurd

© DR

En voyant poser de la sorte ce duo de frangins rappeurs originaires du Mississippi, l’on ne peut s’empêcher de penser à un autre tandem légendaire du hip hop, Kris Kros. Pourtant, s’ils ont le même sens du look très rétro, Khalif "Swae Lee" et Aaquil "Slim Jimmy" Brown pratiquent des rimes résolument tournées vers l’avant. Leur premier opus, "Sremmlife", sortait en janvier, déjà bardé des deux tubes que sont "No Flex Zone" et "No Type".

Jeudi 9/7, 22h, Open Air.


De La Soul

© DR

Faut-il encore présenter le triangle hip hop de Long Island ? Dès 1987, Dave, Posdnuos et Maseo - alias Vincent Mason, qui a la sympathique particularité d’être un excellent MC DJ - ont écrit les lettres d’or du mouvement hip hop. On nage donc ici en plein jazz-rap old-school dans la plus pure tradition du genre. Mais, bonne nouvelle, contrairement à nombre de leurs collègues vétérans de l’époque, les gars de De La Soul assurent toujours le coup en live.

Vendredi 10/7, 20h, Open Air.


Sleaford Mods

© DR

Ovni du genre s’il en est, la paire de Nottingham mêle sans faire de compromis ses envies hip hop à une énergie punk très anglaise. Le leader Jason Williamson y assène depuis 2007 ses rimes énervées, revanchardes et toujours bien senties dans un style qui oscille entre le spoken word et le sprechgesang. Le tout nappé d’un accent des Midlands à couper au couteau. Autant dire que ça va faire mal.

Dimanche 12/7, 16h30, HF6.