Musique & Festivals La tournée européenne de Blick Bassy passe par Floreffe ce samedi. Esperanzah! est l’écrin idéal pour " 1958 ", album fait d’espoir en un meilleur destin. Le musicien y rend hommage aux héros de l’indépendance camerounaise.

Ne pas se fier à la douceur de cette voix. L’homme qui chante sert de promontoire à une statue le poing levé, illustrant la pochette de son album. Et l’ami (“Ngwa” en VO) auquel il se réfère est le héros disparu qui a lutté pour l’indépendance et l’unité du pays dans les années 50. Tout l’album 1958 du quadragénaire Blick Bassy rend hommage à Ruben Um Nyobe, alias Mpodol, leader-martyr de la révolution camerounaise, assassiné en pleine forêt par des militaires français le 13 septembre de cette sombre année.

Grâce à l’émotion qu’il charrie, à ses ballades majestueuses, ses mélodies envoûtantes et ses suppliques déchirantes, l’opus s’est frayé un chemin jusqu’en Chine.

(...)