Le musicien a contracté le Covid-19 après un séjour à l’hôpital. Il venait de fêter ses 71 ans le 29 mars.

L'annonce du décès de David Greenfield s’est faite via le site Internet des Stranglers : “Nous avons la profonde tristesse de vous annoncer le décès prématuré du légendaire claviériste David Greenfield dans la soirée du 3 mai.” Après un séjour à l’hôpital pour des problèmes cardiaques, le musicien a été testé positif au Covid-19 dimanche dernier, précise le groupe britannique.

David Greenfield avait rejoint les Stranglers en 1975 et passé 45 années aux côtés de ses membres. Le bassiste Jean-Jacques Burnel lui a rendu hommage en soulignant son génie musical. Baz Warne, chanteur et guitariste de la formation depuis l'an 2000, a également mis en avant ses qualités d’innovateur. “Le mot génie est utilisé beaucoup trop facilement de nos jours, mais Dave Greenfield en était certainement un”, a-t-il écrit.

La disparition du claviériste intervient alors que les Stranglers ont été contraints de reporter leur tournée d’adieu en raison de la pandémie. Elle devait avoir lieu cet été.

Régulièrement comparé à Ray Manzarek, le claviériste des Doors, pour son jeu, David Greenfield est aussi à l’origine du single “Golden Brown” qui marqué un tournant pop dans la musique des Stranglers, groupe né dans les années punk. Sorti en 1982, ce second extrait de l’album La Folie n’était pourtant pas destiné à connaître le succès. Interprété au clavecin, chose plutôt inhabituelle dans le rock, le titre s’est hissé à la deuxième place dans les charts britannique et reste à ce jour le plus grand succès de Burnel et sa bande. Pourtant, tant les autres membres des Stranglers que leur maison de disques n’en voulaient initialement pas.


Le morceau avait bénéficié d’une réédition, toujours au format simple, en 1991.