Vendredi 14 septembre à 20h au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles - 02.507.82.00 - www.sofil.be. Coproduction Philharmonique et Paleis VZW - Au profit de World Wide Fund for Nature Belgium.

Musiques séfarades du pourtour méditerranéen: on ne reviendra pas à la fusion originelle, ce ne serait pas nécessairement beau, ni même intéressant. Mais de jeter les ponts d'aujourd'hui au-dessus des fossés creusés hier, il y aura assurément quelques beaux itinéraires à parcourir... Sous le titre générique «Diaspora Sefardi», Jordi Savall et ses compagnons remettront en lumière l'amalgame extraordinaire d'influences espagnole, arabe, turque, grecque, serbe, croate, bosniaque et bulgare, qui caractérise, dans l'après-coup(s), le souvenir commun des juifs expulsés d'Espagne durant l'Inquisition.À la recherche d'un monde séfarade perdu, mais toujours vivant, un groupe d'interprètes hors pair s'est joint au chef d'Hesperion XXI, témoin chacun de sa culture particulière, témoins ensemble de leur culture commune. Yaïr Dalal, Israëlien né en Irak, joueur de oud modeste et original, est un véritable avocat pour la paix en Israël et voue son art à l'abolition des barrières entre les peuples. L'Espagnole Begoa Olavide, spécialiste reconnue du psaltérion, étudie le quanon et la théorie de la musique maghrébine et andalouse au Maroc. Pedro Estevan, fondateur du Groupe de Percussion de Madrid, et fidèle partenaire de Jordi Savall, s'initie à Aix-en-Provence aux percussions africaines et à la technique des tambourins. Ken Zuckerman, un des plus grands virtuoses du sarod, donne, parallèlement à son intense activité de concertiste, des cours de musique classique de l'Inde du Nord et de musique médiévale. Pierre Hamon, avant tout autodidacte, participe à la fondation de l'Ensemble «Alla Francesca» et s'intéresse aussi aux musiques traditionnelles et extra européennes en apprenant le jeu des flûtes doubles du Rajasthan et la flûte traversière bansuri. Pour la circonstance, Pedro Memelsdorff, champion de l'Ars Nova, et Arianna Savall virtuose de la harpe médiévale se joindront au groupe et y apporteront le raffinement de leur art.

© La Libre Belgique 2001