La gueule de bois pour certains, une forme exceptionnelle pour d'autres, c'est ça aussi Dour. Et après une soirée comme celle de ce jeudi, on pourrait croire qu'il n'y ait plus âme qui vive dans le camping de Dour. Et pourtant, si certains sont plongés dans les bras de Morphée, d'autres sont déjà prêts pour la fiesta caliente, rapportent nos confrères de la DH.

Dès le matin déjà, les bars fonctionnaient plein régime. Normal, par une chaleur pareille, c'est dour de ne pas s'hydrater... La preuve en images.