La 63e édition des Grammy Awards n’échappera pas à la pandémie. Comme les Golden Globes et les Victoires de la musique avant elle, la grande fête de l’industrie musicale américaine se passera de public et sera streamée, en direct, depuis Los Angeles, dans la nuit de dimanche à lundi. Ce qui n’empêche pas CBS, organisatrice de la cérémonie depuis sa création, de prévoir un show digne de ce nom. Le toujours très classe Harry Styles ouvrira la soirée, et sera suivi sur scène par Taylor Swit, BTS, Dua Lipa, Billie Eilish, Megan Thee Stallion ou encore Bad Bunny.

Les 83 (!) récompenses devraient quant à elles sacrer sans trop de surprise les grosses têtes d’affiche du moment dont Beyoncé, et Coldplay, qui est encore parvenu à se placer dans la catégorie "Album de l’année". Notons, par ailleurs, la présence plus singulière de Black Pumas, Phoebe Bridgers, Kaytranada, Fiona Apple et Brittany Howard. Fontaines D.C. et The Strokes s’affrontent côté rock, on ne voit pas très bien comment Megan Thee Stallion pourrait passer à côté de la consécration en rap, et Chick Corea pourrait être honoré à titre posthume pour son Trilogy 2.V. Dau