Francofolies, nous voici!

Des Francos de Spa qui débutent exceptionnellement ce mercredi (avec Stromae). En français dans le texte, mais pas seulement...

Francofolies, nous voici!
©Michel Tonneau
M-A G

Des Francos de Spa qui débutent exceptionnellement ce mercredi (avec Stromae). En français dans le texte, mais pas seulement...

La polémique, pour autant qu’il faille vraiment employer ce mot, a-t-elle encore raison d’être ? Chaque année, il y a toujours l’un ou l’autre esprit chagrin pour lancer : les Francofolies n’ont plus de franco (phone) que le nom. Comme tout festival devenu grand, les Francos brassent large. De toute manière, il serait illusoire d’encore organiser un rassemblement de cette envergure rien qu’avec des noms d’obédience francophone à son affiche. Alors, en parcourant la programmation du village Francofou, on pourra découper l’affiche en plusieurs volets.

Une vingtaine d’artistes programmés, quand même. C’est loin d’être négligeable. Bernard Lavilliers, Les Innocents, Renan Luce, Grand Corps Malade, BB Brunes,… Il y a aussi quelques Belges (Suarez, Antoine Chance,…) - mais la plupart des artistes programmés aux Francos préfèrent chanter en anglais… Electro. C’est tendance. Au village, une scène leur est consacrée. Soldout, The Magician & The Magical Scene, Tiga, Miss Kittin, Yuksek, Yelle, Ms Dynamite, Kid Noize, Owlle, Mark with a K, Compuphonic, Fête à DJ Didjé, Zénobe et Gaston, Starlight, Dubnology… Et Girls in Hawaii DJ Set. Hip hop. C’est rassembleur. Casseur Flowters, Bigflo & Oli, Scylla et Disiz devraient mettre le feu.

Du nouveau aux Francos

Le théâtre des découvertes. Le joli théâtre du centre culturel, qui a changé plusieurs fois de nom, est réinvesti avec deux concerts par soir. A découvrir : de tout jeunes artistes qui viennent de sortir leur premier album comme Typh Barrow, Olivier Juprelle ou Mathilde Renault. Oreilles curieuses bienvenues. Y sera également programmé un "5 à 7 pro". Soit des "showcases" d’une vingtaine de minutes, destinés prioritairement aux professionnels mais accessibles au public.

Le village acadien. Implanté à l’entrée de Spa, il sera une vitrine de cette belle région. Cuisine locale, info touristique et ambiance chaleureuse…

Le salon rose. De nouveau, des showcases, mais uniquement pour les "pros".

Les vitrines des Francos. Si l’affiche de la place de l’Hôtel de Ville a perdu quelques plumes (pas de concerts les jeudi 17, dimanche 20 et lundi 21), les vitrines des Francos sont, elles, bien achalandées. Neuf scènes y sont dévolues. Outre les précitées (théâtre et salon rose), ajoutons divers établissements spadois. C’est dans un de ceux-ci qu’on découvrit, il y a deux ans, l’Acadienne Lisa LeBlanc, qui se produisit, un an plus tard cette fois, dans le village Francofou. Qui sera repéré cette année?