Dansant et portant des masques de protection, environ 500 spectateurs enthousiastes ont assisté dans les gradins clairsemés du stade de football Bloomfield à la performance du chanteur de pop israélien Ivri Lider.

"C'est vraiment génial, je suis heureuse et j'attends le concert avec impatience", a déclaré Reut Gofer à l'AFP en arrivant au stade. "J'espère que c'est le début d'une période pendant laquelle nous allons pouvoir retourner à notre vraie vie", a-t-elle ajouté.

Pour pouvoir entrer dans le stade, les spectateurs ont dû présenter un certificat du ministère israélien de la Santé prouvant qu'ils avaient reçu les deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech, qui approvisionne rapidement le pays en échange de données biomédicales sur l'effet du traitement.

Israël, dont plus de la moitié de la population a reçu au moins une première dose du vaccin contre le coronavirus, est sorti progressivement de son troisième confinement début février.

L'accès aux évènements culturels, salles de sport et hôtels est pour le moment réservé aux personnes disposant d'un certificat de vaccination.

Quelque 796.465 personnes contaminées ont été recensées par l'État hébreu depuis le début de la pandémie, dont environ 5.834 sont décédées.

"Comme la majorité de notre population est déjà vaccinée, après un an de Covid, nous pouvons finalement ouvrir nos activités culturelles et de divertissement", a indiqué Eytan Schwartz, porte-parole de la mairie de Tel-Aviv, indiquant qu'il s'agissait du premier d'une série de concerts.