Dix ans après la mort de Marie Trintignant, Bertrand Cantat a accordé une interview aux Inrockuptibles. Dans celle-ci, le musicien affirme : "Je ne suis pas dans le déni de ce qui s'est passé, je sais que j'ai commis l'irréparable (...) Je n'ai jamais fui ma responsabilité. Sauf peut-être en cherchant à mourir".

Ce mardi, Jean-Louis Trintignant, le père de Marie, a tenu à répondre au micro d'Europe 1.

"J'ai essayé de ne pas l'accabler" confie-t-il sans haine. Cependant, l'acteur français retraité ne souhaite pas rencontrer l'ancien chanteur de Noir Désir: "Je changerais de trottoir si je le voyais. Je l'ai rayé de ma vie" explique-t-il avec amertume.

Jean-Louis Trintignant revient ensuite sur le vide causé par la disparition de sa fille: "J'ai essayé de vivre sans elle, mais c'est très difficile. Beaucoup de gens vivent avec des drames comme ça. Ils essaient de vivre comme moi j'essaie de vivre aussi."

Quant à l'évocation d'un possible suicide de Bertrand Cantat, "J'y ai cru, mais il ne l'a pas fait. C'est son problème."

Bertrand Cantat a été condamné à huit ans de prison pour le meurtre en 2003 Marie Trintignant. Il a été libéré en 2007.