Musique / Festivals L’anthologie conçue par Harry Smith est une véritable bibliothèque de la culture musicale américaine de l’entre-deux-guerres. Elle a logiquement influencé quantité de musiciens contemporains. Mais cette œuvre colossale est curieusement restée longtemps inconnue du grand public. " Ces albums ont une place essentielle dans le patrimoine américain, aujourd’hui. Mais, lors de leur sortie, ils n’ont connu aucun succès commercial", nous explique Kurt Overbergh, programmateur musical de l’Ancienne Belgique (Bruxelles), qui vient de lancer un cycle de concerts dans l’idée de faire revivre cet héritage sur scène. " On pourrait comparer cela avec le premier album du Velvet Underground. En 1969, il n’a pas du tout rencontré son public, mais on dit que toutes les personnes qui l’ont écouté ont créé un groupe à succès dans la foulée. C’est devenu une source d’inspiration inouïe."

(...)