Et si cette fin d’année et les jours de fête qui l’accompagnent étaient synonymes d’espoir ? Pour le secteur culturel, par exemple.

Réduites au silence depuis la mi-mars, les salles de concert dépérissent. Et les artistes comme leurs équipes techniques et les organisateurs aussi. Pire, les perspectives pour l’année à venir sont tout aussi obscures, la pandémie n’étant toujours pas sous contrôle.

Pourtant, une lueur d’espoir a vu le jour. Elle nous vient d’Espagne, plus précisément de Barcelone où un millier de personnes ont pu assister à un concert sans avoir à respecter les distances de sécurité et ce grâce à un nouveau procédé de test pratiqué à l’entrée. Cette première, on la doit à l’équipe du Primavera Sound, un festival local, et à sa collaboration avec un hôpital de la ville ainsi qu'avec la Fondation de lutte contre le sida et les maladies infectieuses. Ensemble, ils ont organisé un concert-pilote auquel ont assisté plus de mil personnes, toutes volontaires.

Celles-ci ont pu se retrouver dans la salle sans avoir à se tenir à distance les unes des autres mais en portant un masque. Avant de pénétrer dans les lieux, elles ont passé un rapide test antigénique pour s’assurer qu’elles étaient négatives au Covid-19.

L’expérience s’est soldée par un succès qui pourrait laisser entrevoir une sortie de crise pour le secteur de la musique live très durement frappé par la crise. “C’était précisément l’objectif de cette étude : valider ce type de test comme un outil très utile pour pouvoir mener à bien tout type d’événement, musical ou non, sans mesures de distanciation”, ont indiqué les organisateurs de la manifestation baptisée Primacov.