Parler de rentrée musicale en cette fin août 2013 a plus que jamais quelque chose de complètement artificiel. Constatons, comme le fait Marc Benaïche, fondateur du site et journal gratuit "Mondomix", dans "Libération", que depuis l’apparition d’Internet, le rapport à la découverte musicale a été modifié de fond en comble. Un bon exemple est celui de la sortie du nouvel album de Stromae. En juin, l’arrivée de "Racine carrée", qui n’avait pas encore de nom d’ailleurs, était annoncée pour fin août. Finalement, après une campagne marketing menée de main de maître - clip vidéo "Formidable" faussement éméché, prestation télévisée tout aussi tangente puis autre clip ("Papaoutai") -, la sortie a été avancée en plein creux estival (19 août) avec le succès que l’on sait (cf. LLB 13/8).

"Tout est à portée de main et les modes passent très vite", relève, par ailleurs, Joseph Ghosn, auteur des "Musiques numériques", interviewé par Laure Belot dans "Le Monde". Quand ce petit tour non exhaustif de l’automne discographique sera-t-il périmé ?

"Right Thoughts, Right Words, Right Actions" est le 4e opus de Franz Ferdinand. Un disque à l’image du quatuor écossais : requinqué, monté sur ressorts, diablement efficace, constations-nous au Pukkelpop. A paraître ce lundi (26/8).

Six ans après "Shotter’s Nation", Babyshambles, le groupe de Pete Doherty, enfant terrible du rock anglais viré des Libertines, est de retour. Le mixage par Stephen Street (Blur, The Smiths) de "Sequel to the Prequel" (30/8) n’est pas l’unique surprise de cet album dont la pochette bariolée créée par Damien Hirst tranche avec l’univers plutôt sombre du gaillard.

Le jour de la rentrée des classes sera à marquer d’une pierre blanche, avec le retour du groupe belge Girls in Hawaii, trois ans après le décès du batteur Denis Wielemans. Dans leur cartable, un somptueux "Everest" (2/9) dont nous reparlerons sous peu, et, déjà, une prestation très remarquée au Pukkelpop.

Pour Janelle Monáe, la rentrée s’annonce pétaradante. La jeune Américaine vise juste en intitulant sa nouvelle production "Electric Lady" (6/9).

Dévoilé en juin, "Do I Wanna Know ?" est le premier extrait d’"AM" (9/9), 5e long format des Arctic Monkeys. La simple écoute de ces guitares hantées sur un tempo martial donne une irrésistible envie d’en entendre plus. Et l’on n’est pas déçu : c’est incontestablement un des événements de la rentrée.

Qui dit MGMT, dit "Kids", tube de l’an 2005, mais pas seulement. Les New-Yorkais sont de retour avec un 3e album, tout simplement intitulé "MGMT" (13/9). Réitéreront-ils leur exploit ? Pas sûr.

La vie au sein de Placebo n’est pas un long fleuve tranquille. Une des raisons pour lesquelles, sans doute, la bande à Molko n’en est qu’à son 7e album en 20 ans. Après "Battle of the Sun", place à "Loud like love" (16/9).

Auteurs, à leurs débuts, d’œuvres plus que respectables et écoutables, les membres de Kings of Leon se sont, depuis lors, égarés. A l’écoute du simple "Supersoaker", issu de leur 6e opus "Mechanical Bull" (20/9), tout porte à croire qu’ils continuent d’apprécier les hymnes taillés pour les stades.

Fameux casting autour du solitaire Moby pour la sortie de "Innocents" (30/9) : Mark Lanegan, Cold Specks, Damien Jurado…

Celui qui fait partie des tout grands mélodistes du moment est capable du meilleur comme du pire. Espérons pour Elton John que "The Diving Board" (16/9) fera partie de la première catégorie.

Avec "The Last Ship" (23/9), son 14e album solo depuis 1985, Sting s’est remis à l’écriture. Inspiré de son enfance dans le Newcastle ouvrier et en crise, l’ouvrage fera l’objet d’une pièce du même nom qui sera jouée à Broadway en 2014.

C’est toujours avec plaisir que l’on goûte aux ritournelles déjantées de celui qui a intitulé sa dernière livraison Thomas Fersen &the Ginger Accident (23/9).

Quatre ans après un premier album et une tournée remarquables, Gaëtan Roussel réattaque et est sur le point de lâcher son "Orpailleur" (1/10).

Au rayon des très grosses sorties internationales, "Nothing Was the Same" (24/9), le 3e album studio du chantre hip hop/r’n’b Drake est attendu de pied ferme. Les extraits déjà dévoilés par le Canadien augurent déjà d’une excellente plaque.

Peu d’infos ont filtré sur la 4e galette d’Arcade Fire, si ce n’est qu’elle devrait sortir fin octobre comme les Montréalais l’ont fait savoir via leur compte Twitter.

Qualifié de Poulidor du grunge par "Rock & Folk", Pearl Jam, dans la place depuis 1991, sortira "Lighning Bolt" (14/10), un 10e ouvrage "inspiré par Pink Floyd et le punk", dixit le guitariste Mike McCready.

Même date de sortie pour Morcheeba qui, trois ans, après "Blood Like Lemonade" sort un huitième album baptisé "Head Up High", dont le chant est toujours soutenu par Skye Edwards.

Au rayon electro, on épinglera le premier disque du DJ/producteur lyonnais Mike Levy alias Gesaffelstein. Après avoir goûté à l’atomique extrait dévoilé "Pursuit", aux productions du sieur sur le dernier Kanye West et à sa prestation explosive au Dour Festival, on trépigne de découvrir la suite (fin octobre).

Pour des raisons de santé, Etienne Daho ne sortira "Les Chansons de l’innocence retrouvée" qu’en novembre prochain. A l’écoute du titre éponyme de sa nouvelle livraison, on ne peut s’empêcher de penser à "Comme un igloo", extrait de l’album "Paris ailleurs" sorti en 1991. A nos yeux le meilleur du dandy pop. De bon augure.

C’est sans doute un des albums les plus attendus de 2013. Depuis sa sortie de prison en 2007, Bertrand Cantat était apparu aux côtés d’Eiffel, de Shaka Ponk, de Guaka, d’Amadou et Mariam, et au théâtre de Wajdi Mouawad (magnifique "Des femmes"). Noir Désir enterré, Bertrand Cantat entame une carrière solo et sortira en novembre (dix ans après le décès de Marie Trintignant) un disque qu’il décrit comme "très personnel".

Regroupons dans une catégorie "voix célestes" les sublimes organes de Goldfrapp ("Tales of Us", 9/9), Emiliana Torrini ("Tookah", 9/9), Agnès Obel ("Aventine", 30/9), Anna Calvi ("One Breath", 7/10), même si chacune évolue dans un projet musical qui lui est propre.

Retenons aussi deux projets de la dynamique écurie liégeoise Jaune Orange. Le tendre duo bruxellois Joy Wellboy, où la douce voix de Joy Aldegoke arondit la gravité de celle de Wim Janssen (2/9). Et The Feather, échappée solitaire de Thomas Medard, un des chanteurs de Dan San (23/9). Les déjantés "Freaksville" font savoir qu’"en 2013, la France recense ses excentriques pop (Sebastien Tellier, Katerine, Burgalat...) mais la Belgique possède également quelques beaux spécimens non répertoriés. Artiste touche à tout indéfinissable, voici le temps pour Juan d’Oultremont de sortir un véritable album de rétro synth pop harmonieux." A déguster dès la mi-septembre.

Pour clore, on se bornera à énumérer les nouvelles productions ci-dessous recensées ; elles font parler d’elles toutes seules. Tal ("A l’infini" 2/9), Grégoire ("Si tu me voyais", 16/9), Katy Perry ("Roar", 22/10), Lady Gaga ("Applause", 11/11).

M.-A.G. et N. Cap.