Organiser un festival 100% digital avec de nombreux artistes belges émergeants ou confirmés, c'est ce que propose le Swipe Up festival ce dimanche 21 juin, pour la fête de la musique.

Imaginé par l'agence de communication Nonante-cinq pendant le confinement, le festival sera diffusé sur YouTube, Facebook, Instagram, ou encore Mixcloud pour les DJ. "Des lives sur Facebook ou sur YouTube, on en voit partout, surtout au début du confinement", raconte Youssouf Reziki, coordinateur général du Swipe Up festival. "On a trouvé une plus-value dans l'idée, c'est le fait de se dire qu'on allait faire un live partout sur internet, le même jour." Il faudra donc jongler entre les réseaux sociaux pour voir les artistes, un peu comme dans un festival où le public se déplace d'une scène à l'autre.

L'affiche propose des gros noms de la scène belge (Loïc Nottet, Alice on the Roof) et de nombreuses jeunes pousses (Glauque, Geeeko, Lyna, Eddy Ape, Charles, etc.). Les concerts ont été enregistrés il y a quelques jours au Palais 12, par une équipe de techniciens bénévoles. Tout le monde travaille au profit de la Croix-Rouge, présente sur la plupart des grands événements musicaux en Belgique.

© BAUWERAERTS DIDIER

Le Swipe Up permet aussi à de nombreux artistes belges de pouvoir jouer en live alors que tous les festivals ont été annulés cet été en raison de la crise sanitaire. "Avec l'annonce du Covid, ça a été un peu compliqué", nous explique Eddy Ape, rappeur bruxellois, à l'affiche ce dimanche. "Tous les artistes ont été impactés. Donc, le fait que cette équipe de Nonante-cinq ait pensé à moi, c'était une aubaine, l'occasion de pouvoir remonter sur scène."

Sur scène justement, l'exercice du live sans public n'est pas toujours facile. Cependant, beaucoup d'artistes ont la volonté de faire participer le public de chez lui. Eddy Ape l'a bien compris et tente de parler à son futur public pendant tout son show. "La difficulté, c'était d'imaginer l'interaction possible avec la personne qui va être derrière son écran. Mon défi aujourd'hui, c'était de transmettre toute l'énergie que j'avais."

Quant à savoir si les festivals digitaux peuvent se développer, les organisateurs restent prudents. "Le coronavirus a apporté des opportunités. Il faut les saisir", déclare Maxime Lorand, directeur artistique. "Ca va créer une nouvelle ère, après ce confinement. A voir comment cela va évoluer. Il y a trois mois, personne n'était prêt à ce que le pays soit à l'arrêt et personne ne sait ce qu'il va se passer dans les prochains mois." En attendant que les autorités permettent de nouveau l'organisation de concerts, le Swipe Up festival propose une alternative intéressante pour les mélomanes en manque de bonnes vibrations.

Swipe Up festival, dimanche 21 juin à partir de 12h, sur YouTube, Instagram, Facebook et Mixcloud. Avec Alice on the Roof, Loïc Nottet, R.O., Stereoclip, Glauque, Todiefor, Cléo, Lyna, DJ Daddy K, etc.