Cet enregistrement est autant un geste d’interprète qu’un acte de mémoire dédié à Lucien Durosoir (1878-1955), violoniste virtuose dont la vie bascula en 1914, lorsqu’il fut envoyé aux tranchées où il resta jusqu’à la fin de la guerre (lire sa correspondance avec sa mère ! - éditions Tallandier). Revenu à la vie civile, Durosoir renonça à l’instrument et opta pour la composition. Les pièces présentées ici traduisent son attachement aux valeurs du Parnasse - où la nature et la poésie règnent en maîtres - avec une échappée vers le monde oriental et bouddhique. Les excellents musiciens de l’ensemble Calliopée en rendent compte avec ferveur. Présentation fouillée de Georgie Durosoir, belle-fille de Lucien.

1CD Alpha 164, 73 min 13 sec.