Ce jeudi 7 février était encore une journée sous le signe du triomphe pour Angèle. Nominée dans 5 catégories aux Music Industry Awards (MIA's) - prix de l'industrie musicale pour la communauté flamande -, la chanteuse francophone a raflé les récompenses des cinq catégories, ne laissant aucune chance à ses adversaires. Mais le succès rencontré par la sœur de Roméo Elvis n'a certainement pas fait écho à celui qu'a connu Jan Jambon, bien au contraire. Alors que le ministre-président flamand montait sur scène pour remettre le prix de la "chanson de l'année" à Angèle (qui n'était toutefois pas présente au Palais 12 en raison de sa tournée), le nationaliste flamand a été accueilli par des huées du public.  

 

Un moment compliqué pour l'homme qui est également ministre de la Culture en Flandre. Cette aversion du public n'est toutefois pas surprenante. Depuis plusieurs mois, le monde culturel flamand est en émoi. En cause: la décision de Jan Jambon de réduire les subsides de fonctionnement dans le secteur de 6%, voire jusqu'à 60%  pour les subsides par projets. Face à la polémique soulevée par son choix, Jan Jambon n'a pas fait marche arrière. Il a maintenu la ligne de conduite établie. Une détermination qui, comme on a pu le remarquer ce jeudi soir, ne plaît pas à tout le monde.