Musique / Festivals

Mustii sera de pratiquement tous les festivals de musique, cet été. Mais, avant cela, Thomas Mustin jouera Hamlet au Théâtre Jean Vilar. Rencontre avec un artiste polymorphe, passionné et infatigable.

Les deux ou trois heures qui précèdent les concerts sont systématiquement horribles", concède Mustii. "Je ne mange pas, je ne sais rien avaler, puis j’entre systématiquement dans une phase où je dis n’importe quoi [rires]. Je danse, je bouge et je prononce des phrases qui n’ont aucun sens. C’est nerveux je pense, je dois faire une décompensation. Puis, juste avant de monter sur scène, j’entre dans une phase de silence durant laquelle je me recentre sur moi-même, comme un boxeur qui s’apprête à monter sur le ring."

Le 10 octobre 2018, le garçon blond platine a déjà de la bouteille, à l’heure de se présenter devant le public de l’Ancienne Belgique (AB). Un Botanique, un Cirque royal et une flopée de dates en festivals ont déjà assis sa réputation scénique. Mais le chanteur de 27 ans est stressé. Il sort tout juste d’une semaine de "résidence" pour travailler son show, vient de clôturer la promo de son premier album - 21st Century Boy (Warner) - qui sort le jour même, et sent la tension monter dans ses veines.


(...)