Au Cirque royal, une proposition musicale de Yann Tiersen trop aride

Quatre mois avant son concert d'hier soir, jeudi 5 mai, le Cirque royal affichait complet. L'auteur compositeur et interprète français Yann Tiersen – breton devons-nous spécifier car il revendique ses racines – possède ses aficionados.

Au Cirque royal, une proposition musicale de Yann Tiersen trop aride
©Capture d'écran YouTube
Marie-Anne Georges

Quatre mois avant son concert d'hier soir, jeudi 5 mai, le Cirque royal affichait complet. L'auteur compositeur et interprète français Yann Tiersen – breton devons-nous spécifier car il revendique ses racines – possède ses aficionados. Il sortira en septembre son 9e album, « Eusa », et les spectateurs européens se pressent en nombre depuis le 1er mai, date du début de sa tournée. Chaque étape – Berlin, Malmo, Barcelone, Parme dans un premier temps, Utrecht et trois fois Londres dans la foulée de Bruxelles – est « soldout ».

Si, pour le plus grand nombre, Yann Tiersen reste le compositeur de la BO du « Fabuleux destin d'Amélie Poulain », le film de Jean-Pierre Jeunet, sorti en 2001, beaucoup de vent a soufflé sur la Bretagne depuis lors. L'artiste a collaboré depuis lors avec pas mal de ses pairs (Jane Birkin, Miossec, a composé une autre BO pour « Good bye Lenin! ») et sorti des albums.

Là où Yann Tiersen se sent le mieux, c'est chez lui, sur l'île d'Ouessant (Eusa en breton). C'est là-bas qu'il a enregistré les 10 morceaux qui composent son nouvel album, un an à peine après « Infinity ». Le livre de partitions des titres inédits est déjà disponible. Parmi eux, Porz Goret, dont on avait pu visionner le clip en décembre dernier en exclusivité sur le site des Inrocks. Tourné sur son île chérie, en pleine nature sauvage au large du Finistère, le Breton y interprète un morceau au piano particulièrement expressif. C’est toujours à Ouessant que Yann Tiersen a enregistré les autres titres, ayant trouvé l'inspiration dans divers endroits de l’île : Pern, Lok Gweltaz, Kereon, ... Dix lieux, dix photos de Emilie Quinquis, dix coordonnées GPS. Porz Goret : 48°, 26', 19''N5°6'40 » »W.

Sur la scène du Cirque, un piano à queue, un violon et deux boîtes à touches, une pour chaque main, qu'il joue à genoux. Ambiance tamisée. Les morceaux interprétés ce soir-là sont assez bruts (un instrument à la fois), les mélodies répétitives, entêtantes, manquent, çà et là, de nuances pour se laisser complètement emporter. Il faut être particulièrement disponible pour vivre pleinement cette proposition musicale hors du commun qui, dans un tel dépouillement, se révèle assez rapidement décorative, voire même lassante. Paradoxalement, on a l'impression que l'on aurait davantage partagé ces moments musicaux s'ils avaient été accompagnés d'images – fixes ou en mouvements. De la splendide Bretagne, par exemple.